bonjour merci de venir me découvrir sur une autre plateforme
je garde toujours mon ancien blog


venez me découvrir aussi sur mon site de vente


merci et bonne navigation


mardi 19 juin 2018

coin lecture: Camille de Noémie Colline

bonsoir

merci aux éditions Librinova de m'avoir permise de découvrir cet eBook de Noémie Colline.


résumé:

Camille a bientôt 35 ans. Marc, son compagnon l'a quittée, et son travail aussi l'a laissée de côté. Depuis, elle partage sa vie entre des rendez-vous à Pôle Emploi, déconcertants ou déprimants, des déjeuners familiaux accablants, et un choix professionnel à faire, immanquablement… 
Pourquoi Camille a cette impression de ne pas être à sa place ? De ne pas savoir faire les "bons" choix ?
C'est en glissant sur sa descente de lit en peau de chèvre, un matin, que sa vie va prendre un tout autre sens, un chemin vers de nouvelles rencontres et des rendez-vous étonnants...

mon avis personnel:


Un livre à la résilience. Camille vient de vivre une année terrible, chômage, harcèlement, cheville cassé etc… tout lui tombe dessu et ses parents ne fond qu'enfoncer le clou…
Face à tout ça elle va rencontrer Agnès -un ange , une conscience, un gemini criquet- tombée du ciel, qui va lui permettre de réapprendre à s'aimer, se redécouvrir, se reconstruire.
Puis elle va apprendre à découvrir ses voisins, sa sœur, sa nièce, des personnes si proches mais qui semblait si loin.
Un livre sur la construction de soi, l'apprentissage du lâcher prise, l'amour de soi et de la confiance envers les autres.
Même si au départ, ce roman m'a fait penser à Amélie Poulain, car ça partait dans tous les sens, d'explication de termes, à des questions à la fil et au texte… on comprend au fil des pages que l'on est dans le cerveau de Camille, qui au départ est embrouillé, perdu, mais ensuite tout redevient plus claire, dès que l'acceptation débute.
Une histoire qui nous touche tous, car on se retrouve dans Camille, homme ou femme, qui n'a jamais vécu l'injustice, puis elle nous apprend à avoir un regard sur le monde qui nous entoure, que l'on est tous au même point, pas au même degrés, mais que l'injustice est là; et que l'on ne peut aider les autres, que si l'on arrive à s'aider soi-même.

samedi 16 juin 2018

coin lecture: Escales dans les limbes de Carl Grès

bonjour

merci aux éditions librinova de m'avoir permise de découvrir ce roman, que je vous invite à découvrir via ce lien




#Carlgres #escalesdansleslimbes

résumé:

Alex Bataille est un poète de vingt-cinq ans qui a décidé de larguer les amarres pour de bon. Il est établi depuis peu dans la Grosse Pomme lorsqu'il apprend la mort de son jeune frère dans un accident de voiture. Traumatisé, il risque la noyade dans ses travers favoris : l'alcool et la drogue. Ces derniers ont vite fait de le démolir et ses nouveaux amis le jettent gentiment dans un avion pour l'outre-Atlantique. Retour à la case départ dans un état pitoyable. Alex n'a que des dettes et des mauvais souvenirs à Lyon, ville qui le reçoit. Des loyers impayés et surtout Marianne, son grand amour déçu. Pour ne pas succomber définitivement à la fureur de ne pas vivre et aux excipients lourdement toxiques, Alex se donne une mission. Il va récupérer les cendres de son frère, et se rendre dans le désert en Espagne pour les répandre et accomplir ainsi une vieille promesse d'enfant. Mais une fois en ville, tout part à vau-l’eau. Il se fait expulser de son studio et commence une série d’ennuis contre lesquels il va devoir se battre avant de songer à son excursion dans le désert…

mon avis personnel:

Alex apprend la mort de son frère et va se mettre en quête de réaliser ces dernières volontés, de jeter ces cendre en Espagne.

Seulement avant ce périples, il va faire se voyage en tombant dans une spirale infernale chaotique. Il va toucher le fond du fond, confrontant sans cesse la mort, la touchant, la repoussant, la narguant. Jouant sans discontinuer avec, cherchant même au-delà de son rationnel, flirtant avec des spiritualités qui le dépasse.

Il va chercher dans ce noir, sa lueur, son espoir de vivre. Pourtant il a eu de nombreuse occasion de l'apercevoir, le saisir, mais les limbes sont si attractives qu'il s'y enfoncera jusqu'au point de non retour.

Un roman où l'on découvre l'horreur de la jeunesse, leur vie à peine commencer qu'ils fond tout pour sombrer, se noyant par tous les moyens, cherchant une lueur là où il n'y en a pas. Se défonçant avec tout et n'importe quoi, buvant à tout va, pour se sentir mieux après avoir tout rendu, comme un besoin de combler un vide sans fin. Un flirt incessant entre la mort et la vie pour se sentir vivant.


Ce que j'ai apprécié c'est de me retrouver dans un coin que je connais, suivre ses traces dans Lyon, parcourant des lieux connu, et même ceux qui ne connaissent pas, peuvent suivre son périple et découvrir une ville magnifique grâce aux description de l'auteur.

mardi 12 juin 2018

portraits des membres de ma famille

bonjour bonjour

voici la suite des portraits de la famille, avec mon papa, mon grand frère et ma belle-sœur

toujours au stylo bic bleu Crystal




merci

portrait petite fille au stylo bic

bonjour bonjour

voici le portrait d'un membre de ma famille
toujours au stylo bic bleu Crystal et cette fois sur papier blanc



coin lecture: Le guide de la belle-mère par Anne Roumanoff et Anne Bromberger

bonjour

voici un de mes dernier romans, plus un guide à lire de temps en temps qu'en une seule fois.


résumé:

Marié, Célibataire ou concubin, nul n'échappe à "la belle-mère".
Elles sont 500 000 en France, et si vous n'avez pas encore la vôtre, cela ne saurait tarder.
Que faire? Pas de panique. grâce à Anne Roumanoff et Anne Bromberger, la belle-mère n'est plus un mystère.
Glaciale ou libidineuse, envahissante ou psycholo, chacune d'entre elles a son point faible.
Fruit d'une enquête longue et minutieuse, le Guide de la Belle-Mère vous apprendra à résister à cet élément incontournable de votre couple, et même... à la séduire. 
Mieux qu'un traité de savoir-vivre, un véritable manuel de survie.

mon avis personnel:


Le guide pour décrypter notre belle mère, vivre avec, la prendre comme elle est, la découvrir et la comprendre, mais aussi le gendre et la bru.
On découvre aussi des faits historiques, des faits d'actualités, des tirades de romans, bref de tout pour comprendre.
Les deux Anne nous ont disséqué la belle-mère, en long en large en travers. Du début jusqu'à la fin, on a toute les situations, tous le mode s'y retrouve, même si le livre date des années 90, il est toujours d'actualité.
On y retrouve bien l'humour d'Anne roumanoff.
Un livre à faire passer et découvrir autour de soit.

coin lecture: Un mariage anglais par Claire Fuller

bonjour bonjour

merci à Netgalley et aux éditions Stock de m'avoir permise de découvrir ce roman de Claire Fuller


#UnMariageAnglais #NetGalleyFrance


résumé:

ngrid a 20 ans et des projets plein la tête quand elle rencontre Gil Coleman, professeur de littérature à l’université. Faisant fi de son âge et de sa réputation de don Juan, elle l’épouse et s’installe dans sa maison en bord de mer.
Quinze ans et deux enfants plus tard, Ingrid doit faire face aux absences répétées de Gil, devenu écrivain à succès. Un soir, elle décide d’écrire ce qu’elle n’arrive plus à lui dire, puis cache sa lettre dans un livre. Ainsi commence une correspondance à sens unique où elle dévoile la vérité sur leur mariage, jusqu’à cette dernière lettre rédigée quelques heures à peine avant qu’elle ne disparaisse sans laisser de trace.

mon avis personnel:


Pas facile d'expliquer ce roman, je ne sais pas si j'ai aimé ou pas… trop de détails, très en longueur, et je n'ai pas compris la fin, je pense que l'auteur nous laisse imaginer, mais un peu trop…

On a un chapitre sur deux, une lettre de Ingrid à Gil, puis les périples de Flora. Chaque chapitre se rejoigne malgré l'époque, et nous permettent de mieux comprendre le pourquoi du comment. Chaque détail, qui sont en trop pour moi, sont important, car on les retrouve à un moment ou un autre, comme la fameuse pluie de poisson quand Flora arrive et ce dessin trouvé sur la marge d'un livre par Ingrid, des années plutôt; comme si Ingrid et Flora si éloignées, étaient si proche, comme si l'une agissait sur l'autre, on peut même se demander si elles existent toutes les deux, ou si c'est la même personne.

Ce roman amène beaucoup de question, des réponses y sont, sans y être, on les comprend car comme le dira Ingrid: "Les mots restent et doivent être détruit", et pour ne pas être détruit ils ne sont pas écrit.

Beaucoup de thème dans ce roman, celui de l'eau, qui symbolise la vie, comme se besoin irrépressible de nager, d'être à son contacte pour se sentir vivante, d'où ma question sur l'existence des héroïnes; puis celui de la littérature, avec le poids des mots, l'apprentissage de l'écriture, le métier d'écrivain, les lettres mises dans des livres… celui de l'éternité grâce aux mots.

Ce que j'ai beaucoup apprécié dans ce roman se sont les lettres d'Ingrid, ce qui est drôle c'est que l'on pourrait ne lire que celle-ci, un chapitre sur deux et comprendre tout le roman, pourquoi elle a agit ainsi, sa vie, ses douleurs, son mal être, son besoin de se sentir vivante. S'est une partit que j'attendais toujours avec impatience, car plus vivant.

Il y a quelque chose d'attractif dans ce roman, comme de repoussant, la raison pour laquelle je ne peux me situer si j'aime ou pas. Je vous laisse vous faire votre opinion.

dimanche 3 juin 2018

coin lecture: Le Putain d'énorme livre du bonheur qui va tout déchirer Anneliese Mackintosh

bonjour bonjour

merci à netgalley et aux éditions Bragelonne de m'avoir permise de découvrir ce roman


#LePutainD'énormeLivreDuBonheurQuiVaToutDéchirer #NetGalleyFrance


résumé:

Ottila a décidé d’être heureuse et ça va faire mal.
Ottila a un problème. Enfin, elle en a un paquet. D’abord elle est alcoolique. Son père est mort pendant qu’elle se complaisait dans une éternelle gueule de bois. Sa sœur a été internée. Sa mère est en train de craquer. Et ses amis la tirent vers le bas. Sauf Thalès, le type le plus sain qu’elle ait jamais rencontré. Thalès donne envie à Ottila de devenir meilleure. Alors elle décide de faire un doigt à son « contexte » pourri et vole Le Petit Livre du bonheur à la bibliothèque. Puis elle entreprend de le scrapbooker sauvagement : mails, SMS, transcriptions de séances de thérapie, dessins… tout y passe.. Le résultat : un roman insolite, contagieux, qui vous fera autant rire (jamais élégamment) que pleurer :).
mon avis personnel:

Un roman qui se lit comme un journal un intime. On pique le livre du bonheur, d'une année de Ottila, jeune trentenaire, alcoolique, avec quelques soucis mentaux et ayant une famille atypique.
Ce qui est novateur dans ce roman c'est le style, on y trouve de tout, comme un vrai journal, des citations du bonheur, des tikets, des sms, des mails, des lettres, sa transcription avec sa thérapeute… on à vraiment l'impression d'avoir piqué le livre d'une autre et de le feuilleté en cachette, pour connaître nous aussi l'existence du bonheur, malgré nos défauts. Ça nous aide à prendre confiance en nous, en nous disant que si une personnes avec tant de difficultés y est arrivé, pourquoi pas nous?
Avec tout ça, on suit la vie d'Ottila, qui lutte contre son addiction aux beuveries, aux fêtes, drogues, et sexualités dévergondées…qui va réussir à changer sa vie, on le découvre, rien qu'avec son vocabulaire qui devient moins cru et vulgaire au fil du roman, avec ses idées moins grivoises et plus saines, elle va faire un réel bouleversement dans sa vie, ce qui la rendra plus stable, plus normal, plus Heureuse.
Ce roman est un peu une conscience, celle du bien le PLDB, et du mal avec les envies souvent bancales d'Ottila. Faut dire qu'avec un nom pareil, l'auteur a su nous peindre le tableau dès le départ; Attila a-t-il réussi à connaître le bonheur avec tous ces massacres et sa vie de tortionnaire?
Ottila, va tout faire pour y arriver, et sa ténacité est une aide pour nous, comme quoi on peut chuter mais y arriver, avec de l'aide aussi, comme Ottila a su l'accepter.

Un roman atypique, qui sort du conventionnel, mais qui a su être dans l'air du temps.