bonjour merci de venir me découvrir sur une autre plateforme
je garde toujours mon ancien blog


venez me découvrir aussi sur mon site de vente


merci et bonne navigation


dimanche 24 septembre 2017

coin lecture: C’est le coeur qui lâche en dernier par Margaret ATWOOD

bonjour bonjour

merci à netgalley et aux éditions Robert Lafond pour m'avoir permise de découvrir ce roman.



résumé:

Le nouveau chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, l’auteure de La Servante écarlate
Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture… Aussi, lorsqu’ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir : ils n’ont plus rien à perdre.
À Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d’oeuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison… où ils sont également logés et nourris ! Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s’installe chez eux avant d’être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas : « Je suis affamée de toi. »
Avec C’est le coeur qui lâche en dernier, Margaret Atwood nous livre un roman aussi hilarant qu’inquiétant, une implacable satire de nos vices et travers qui nous enferment dans de viles obsessions quand le monde entier est en passe de disparaître.

mon avis personnel:

Un roman futuriste, sur ce qui se passerait si le marché boursier s'écroulerait. Une situation où l'homme deviens un animal prêt à tout. Où s'il devient le lion, fera dominer sa puissance sur les autres.
Un mélange entre la série Trépallium et le film 1984, où les héros pour sortir de leur vie en tant que proie, vont accepter un contrat , pour le moins alléchant d'un côté -la sécurité- mais d'un autre totalement absurde, car après la proie ils seront en cage. Ils vont accepter de vivre un mois en tant que citoyens et un autre en tant que prisonnier, tout cela pour la sécurité de l'emplois des deux côtés. Sur le coup, çà ne les dérange pas ( moi çà m'aurait dérangeait), car ils n'y voient que la sécurité, emplois, liberté -en prison.
C'est à ce moment où l'on découvre tous les travers de l'homme, rien qu'avec cette acceptation. Car avec ce contrat, le couple Stan et Charmaine ( un rapport avec le duo Stone et Chardens? car leur vie de couple reste similaire) , vont accepter des choses, qu'ils n'auraient même jamais oser penser. Charmaine deviendra une assassin légale (paradoxe), et Stan un proxénète du poulet, et un Dom Juan transformé en gigolo.
Ce roman nous montre tous ce que l'homme peut faire et au-delà dans le domaine de la perversion, au point le plus extrême. Pour la survie on accepte que notre liberté, notre libre arbitre, ne soit plus.
Au départ le concept, prison-maison m'intriguait, et c'est ce qui m'a poussé à la lecture de ce roman. Mais ces côtés abusif, je ne m'y attendais, mais pas à ce point. Je trouve que l'auteure a poussé les travers, les inventions de l'homme à un point qui dégoûte, écœure, je n'arrivais pas à lire plusieurs chapitre d'affilées.
Puis la fin m'a laissé perplexe. Au départ, il cherche ce refuge car le monde est partit à vau-l'eau, mais une fois à Vegas , ATTENTION SPOILER, une fois sortie, ils vivent à nouveau comme si de rien ne c'était passé, emplois, maison, couple...pourquoi ne pas s'être enfuit tout de suite à Vegas? On dirait que la fin a été écrite à le va vite, genre: vous en voulez une? La voici; c'est assez décevant. Car avec toutes ces horreurs, je m'attendais à autre chose, comme si le monde une fois qu'il l'a appris, y oubli, un fait-divers comme les autre. Là d'un coup, les blogueurs sont là, les journalistes, tout, et plus rien , plus de crime, çà passe à la trappe. comme une pièce de théâtre apocalyptique, qui une fois terminé, on rentre chez nous comme si de rien n'était...
Bref un roman à découvrir, mais très déroutant.

lundi 28 août 2017

Le petit chaperon rouge au crochet, amigurumi scarlette

bonjour bonjour

000

voici un tout nouveau AmigUrumi, le Petit Chaperon Rouge au crochet, ou Scarlette en anglais

avec sa capeline et son petit panier :)




coin lecture: L'Ombre du papillon par Marylise Trécourt

bonjour bonjour

merci à netgalley et aux éditions Libronova de m'avoir permise de découvrir ce roman: 



résumé:

Avez-vous déjà eu envie de remonter le temps pour réparer vos erreurs, effacer la parole malencontreuse que vous n’auriez pas dû prononcer, oser aborder cet inconnu que vous ne reverrez plus, reposer ce verre qui vous a fait perdre le contrôle de votre voiture, accorder plus d’attention aux êtres que vous aimiez avant qu’ils ne disparaissent ?
C’est malheureusement impossible. Pas dans la réalité telle que nous la connaissons. Mais n’existe-t-il pas une dimension parallèle à la nôtre dans laquelle d’autres choix sont possibles ?
Thomas a eu cette opportunité. De l’autre côté du ciel, sa grand-mère lui a accordé vingt ans pour revivre son existence. Aura-t-il le courage de bouleverser le cours de sa vie ? Oubliera-t-il son passé, sa femme et ses enfants ? Saura-t-il éviter le chaos provoqué par le battement d’ailes du papillon ? Parviendra-t-il à déjouer le drame qui a causé sa perte ?
Cette histoire vous invite dans un voyage dans le temps, dans une existence trépidante, faisant rimer bonheur et douleur, victoires et désespoir. Elle nous amène à comprendre que si nous ne pouvons remonter le temps, nous pouvons néanmoins être l’acteur de notre vie, et non plus un simple figurant.
Avec ce quatrième roman, tout en émotions, Marilyse Trécourt nous offre un hymne à la vie, à l'amour, un souffle d’optimisme et une promesse : nous avons toujours le choix.

mon avis personnel:

Une histoire qui nous montre l'importance de faire des choix dans notre vie, d'aller de l'avant, de ne pas trop se poser de question, sous peine de ne rien choisir et de manquer quelque chose de notre vie. 

Dans ce roman Thomas se retrouve à pouvoir revivre les 20 dernière années de sa vie, pour enfin faire les choix qu'il aurait pu faire. Mais chaque choix aura son lot de conséquences, et voudra t il vivre avec ces choix ? 

Une histoire mignonne, remplit d'émotion. Et le fait d'être comme l'ange gardien de Thomas, tout du long de ce livre, car on sait ces pensées, et ces choix, on a envie de pouvoir lui dire, de faire tel ou tel chose, on a envi de l'accompagner sur cette nouvelle route, de l'aiguiller. Tout du long on espère que chaque choix sera les bons, mais un vol de papillon provoque un tsunami et ce roman nous le prouve tout du long. 
La question essentielle que j'ai retenu de ce livre et: Si je pouvais quel choix aurai-je fait? En lisant ce roman je me dit que peut être nos choix ne nous plaise pas, mais fond la personne que nous sommes et rien n'est immuable, on peut tout changer et avancer. Merci pour ce beau roman. 

jeudi 17 août 2017

coin lecture: Chronique lunaires tome 1 : Cinder

bonjour bonjour

voici mon dernier livre en date, j'ai commençais la série les chroniques lunaires :)



résumé:

Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

mon avis personnel:

Le conte de cendrillon retravaillé, on se retrouve avec notre Cinder: Cendre, dans le futur, après la 4eme guerre mondiale, en Asie. 
Cinder est une cyborg, pupille d'une belle-mère affreuse et de deux demi- sœur, une gentille et une méchante.  
Elle rencontre le prince, futur empereur, qui s'entiche d'elle, mais elle est une cyborg, lui ne le sait pas, et les cyborgs sont des rebuts, des non-humains… de plus elle apprend qu'elle est Lunaire. Car la lune a son peuple, peuple doté de pouvoir magique, qui manipule l'esprit et a sa tête la reine Levana. 
Pour ceux qui connaisse le Disney, oublié, on est vraiment dans le conte original, plus dur, plus réaliste que Disney. On a aussi un mélange avec d'autre conte, comme celui de la méchante reine dans Blanche neige, qui est Levena, et pour les fan de Once upon a time, une bonne similitude dans le récit, au niveau des caractères des personnages principaux, notamment sur la méchante reine. 

C'était un paris osé d'écrire encore un conte sur Cendrillon, mais le remaniement en valait la peine, car ce n'est pas du copier coller, le coté futuriste, cybernétique, nous en fait oublier ce coté conte, et nous donne vraiment une autre histoire. Ce n'est pas un conte de fée loin de là, plus une dystopie, style Divergente. 

Même si on retrouve notre marraine la fée avec le Dr Earland, la citrouille avec la voiture orange, les petites souris grâce à Iko. C'était intriguant de voir comment l'auteur allé nous placer les éléments cruciaux dans ce contexte futuriste, d'attendre ces phases clés pour retrouver le conte.  

Par contre le fait que ca se passe en Asie, donne un tout autre impact à l'histoire, notamment sur les lieux, le style vestimentaire, les coutumes asiatique, de manger avec des baguettes, les kimonos, le style du palais impériale, les broderies sur les uniformes. Ce côté asiatique, apporte un plus et nous perd également dans l'imaginaire, et heureusement l'auteur détail ce qu'il faut pour planter le paysage, et nous ramener dans la communauté asiatique. Car au final on peut vite faire l'amalgame entre Cendrillon et Mulan. 

La fin se termine sans happy end (on est dans le futur les happy end n'existe plus?) et j'espère savoir comment tout ceci se finira. 

jeudi 3 août 2017

coin lecture: le joyau tome 2: la rose blanche de Amy Ewing

bonjour bonjour

voici le second livre tant attendu du joyau, le tome 2: la rose blanche


résumé:

Après que la Duchesse du Lac l’a surprise avec Ash, le compagnon loué pour sa nièce, Violet n’a plus le choix : elle doit s’évader du Joyau sous peine d’être exécutée. Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d’Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie de servitude. Mais personne n’a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : à mesure qu’ils traversent les anneaux de la Cité solitaire, les régimentaires les traquent sans pitié, et ce n’est que de justesse qu’ils atteignent le lieu sûr qu’on leur avait promis. Cependant, la rébellion gronde et Violet s’y retrouve malgré elle en plein coeur. Au côté d’un nouvel allié, Violet va découvrir que ses Augures sont largement plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé. Mais aura-t-elle pour autant la force de se dresser contre le Joyau et contre tout ce qu’elle a toujours connu ?

mon avis personnel:

Mon souhait a été exaucé avec ce tome. On comprend désormais ce que sont les augures, l'histoire des mère porteuses, tout s'éclaircit, un grand merci pour l'auteur qui ne nous fait pas trop attendre, et nous dévoile les choses tout du long. 

J'ai vraiment été ravie de ce tome qui n'a aucun temps mort, tout du long de l'action, des révélations, du suspense, il se lit très vite et avec une fin que l'on sentais venir, on a qu'une envie: Lire la suite. 

Enfin dans ce tome, on s'intéresse plus aux mère porteuses, mais on apprend aussi que tous les membres du joyau subissent des horreurs, on découvre l'histoire des Compagnons, des Caméristes et des Régimentaires. Ainsi que l'origine de cette iles et on comprend son Nom et le nom donné aux membres de la royauté ( tous leur nom se rapporte à une pierre précieuse et on comprend pourquoi). 

Puis on découvre avec joie, que des personnes sont des alliés de taille comme Garnet et la Tigresse, qui se nomme dans ce tome -merci aux éditions de revoir les traduction ou du moins d'avoir une pertinence- la Lionne… Après en espérant qu'ils restent des alliés, notamment Sienna qui m'a l'air d'être double face… 

De plus l'explication sur l'ile nous amène a comprendre, que les mère porteuse- les Protectrices- fond penser aux Amazones, un lien exprès ? A voir avec la suite. Et une correspondance avec Avatar le maitre de l'air? 

Un tome magnifique , et j'espère que le dernier sera de son envergure. 

coin lecture: Hello de la planète Zèbres par Sam.B.Sam

bonjour bonjour

merci à netgalley et aux éditions Lily éditions pour m'avoir permise de découvrir ce beau livre.



résumé:
Max est un enfant différent, une entité ressemblant aux autres sans vraiment appartenir à la norme.
Il ressent, beaucoup. Il pense, tout le temps. Il essaie de comprendre le monde qui l’entoure, sans jamais s’arrêter.
L’isolement dû à sa différence inquiète et débouchera sur une dénomination imagée mais tellement appropriée : il est un zèbre.
Malgré ses déboires, ce pré-adolescent s’accroche et retire de son expérience et de ses rencontres les éléments positifs sur lesquels il pourra bâtir son futur….
« Hello de la planète Zèbres » est le récit brut de Sam.B.Sam, un journal de bord, un journal intime voyageant dans le mal être de cet enfant de dix ans perdu dans le monde d’aujourd’hui qui nous formate et nous pousse à entrer dans des cases prédéfinies.
mon avis personnel:

Un livre court, qui se lit très vite, mais qui contient un message et des explications riches. 

 Merci à Sam, cet enfant de 11 ans qui a osé prendre la plume et écrire son message à tous, un message pas facile pour lui qui possède ces rayures de zèbre, qui le rend différent. Toutefois sa différence lui a permis de nous dévoiler ce que sont les "enfants zèbres". 

Oui c'est un livre qui est écrit dans un langage d'enfant, qui se lit vite etc… mais au moins on comprend , grâce au message de cet enfant, le mal être des enfants concernés, et s'est ce qui en fait un livre magnifique, car c'est expliquer avec des mots simples, sans fioritures, théorie explicatives, testes évaluatifs, psychologie et tout le tralala, qui en aurait fait un livre documentaire pompeux. 

Là on suis le quotidien de Max qui nous explique sa différence, et pourquoi, et le cheminement qui s'est produit, jusqu'à ce qu'il soit diagnostiqué, et surtout l'on voit que la compréhension des professeurs joue beaucoup dans l'évolution des élèves. 

Un livre à lire par tous, enfants, parents, enseignants, il nous apprend beaucoup. Merci. 

samedi 29 juillet 2017

fleur amigurumi au crochet

bonjour bonjour

çà faisait longtemps et le crochet me manquait

et pour égayer ma maison j'avais envie de fleur qui ne se fane pas, donc voici ma fleur amigurumi


les explication son sur ce site, en anglais

pour ma part je n'ai fait que la fleur à 6 pétales :)




biz biz

coin lecture: Et si j'aurai tué Adolphe Gérard Demarcq-Morin

bonjour bonjour

merci a Netgalley et aux éditions Libronova pour leur confiance 


résumé:

L’histoire se passe lors de la Première Guerre mondiale, dans une famille ouvrière. La maison est occupée par des militaires allemands. La fillette trouve un ami en la personne de Heinz, un « bochevique », quand survient un dénommé Adolphe qui prend ses quartiers dans la maison. 
Le récit raconté d’une voix enfantine, avec ses fautes de français, devient poignant au fur et à mesure qu’il se découvre sous le regard innocent de l’enfance.
On découvre qu’Adolphe Hitler fut cantonné lors de la Grande Guerre non loin de Lille. Il servait comme caporal  et portait à vélo les messages entre le quartier général et le front.
Adolphe Hitler a effectué plusieurs tableaux représentant des lieux et des paysages du Nord.
La légende dit qu’il aurait eu un fils d’une jeune cuisinière qui servait à la Kommandantur.

mon avis personnel:

Une histoire courte mais poignante, sur l'horreur de la première guerre, avec la vue d'une enfant. Sur le coup, pas très envie de le lire, mais les commentaires m'ont intrigué et c'est un très bon texte. 
C'est une histoire original de par son style, on a l'impression de lire le journal d'une petite fille, même le style d'écriture reste celui d'une petite fille, il y a des fautes de syntaxe, de grammaire et des fautes tout court, ça en fait un texte vraiment important, comme une trace d'un : Et si seulement… et si c'était vrai? Et si elle l'avait tué?  
Oui c'est une fiction, mais ce texte montre en peu de page, l'horreur de ces guerres, le ressenti des enfants, l'impact des mensonges, des secrets, la débilité humaine.  
Car si dès le départ cette petite n'avait pas été impliqué de quelque manière que se soit, peut être que rien ne serait arrivé et qu'elle aurait grandit normalement… et pas avec cette horreur qu'elle garde et l'a détruite, car même si elle l'avait tué, elle serait aussi détruire par son acte. 
Texte court qui en dit long. 

jeudi 27 juillet 2017

coin lecture: le joyau, tome 1 de Amy Ewing

bonjour bonjour

voici mon dernier livre en date, le joyau, tome 1 de Amy Ewing


résumé:

Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d'être formée dans l'optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l'opulence et le luxe, c'est la descendance... Achetée par la Duchesse du Lac lors de l'Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l'appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l'étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté. Violet doit accepter ce sinistre quotidien... et tâcher de rester en vie. Mais c'est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au cœur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu'ils redoutaient...

mon avis personnel:

Une trilogie qui mets en œuvre du suspens, une intrigue, de l'action, de l'amour, un condensé pour un très bon livre. 

On a ici un mélange de plusieurs style, ce qui en fait un style nouveau, on peut retrouver de Hunger Games, du Divergente, de Ender… mais il reste unique et ça change. 

On a à travers ce livre, un lieux que l'on a dû mal à définir, car il ressemble à du louis 14, comme à du début du 20 ème, en étant par moment comme au 21 ème, on pourrait situé cet univers à un univers parallèle au notre, qui ressemble à l'univers de Jules Vernes dans le Tour du monde en 80 jours. Et vu que l'auteur à entamé cette histoire d'après une thèse, ce bouleversement de l'univers n'est pas anodin, ainsi on ne sait pas se situer, ce qui nous plonge dedans. 

Ensuite le thème choisis est un peu dur, mais rappel beaucoup, la vie au temps des rois, où les sujets acheté comme esclaves, ne valait pas mieux qu'un chien.  

On rentre dans cette histoire, avec l'envie que tout cesse, qu'elle joue en héroïne, mais malgré les personnages féminins des autres trilogie, Violet, n'est pas une super héroïne, tête brûlé, qui ne craint rien ni personne, au contraire, la douleur elle l'a ressent et pour l'amour des siens, elle ne jouera pas les héros en tenant tête à plus fort qu'elle, ce qui en fait une héroïne plus proche de nous, sur lequel on peut s'identifier. J'aime beaucoup son personnage qui ressemble, pour une fois, vraiment à une gamine de 16 ans. 

Après il y a ces fameux augures, que l'on ne comprend pas, et que j'espère nous seront plus expliquer dans les tomes suivant, après vue que même Violet, ne sait pas d'où ils viennent, et que très peu le savent, est ce un fait exprès de l'auteur? Pour que ces mères porteuse soit vraiment indispensable ? 

Et l'histoire entre elle et Ash, j'avais peur à du romantisme enfantin et sur joué, au contraire, même leur histoire reste un Roméo et Juliette qui colle bien avec l'univers proposé. 

Très hâte de pouvoir lire la suite.