bonjour merci de venir me découvrir sur une autre plateforme
je garde toujours mon ancien blog


venez me découvrir aussi sur mon site de vente


merci et bonne navigation

merci de cliquer sur les ebuzzing :)

vidéo sponsorisé

jeudi 1 septembre 2016

coin lecture: Lettres à la jeunesse par Collectif

bonjour bonjour

merci à l'édition Le livre de poche et netgalley, de m'avoir permise de lire ce recueil, publié le 15 juin 2016.

résumé:
De Socrate à Louane
45 textes réunis et présentés par Vincent Duclert
La jeunesse est l’âge de tous les possibles : soif de liberté, remise en cause de l’ordre établi, désir d’émancipation, c’est aussi le temps des grandes amitiés et de la découverte de l’amour.
Cette anthologie inédite de l’historien Vincent Duclert permet de retracer au fil des siècles ses aspirations, ses joies et ses combats. Elle rassemble des poèmes, des chansons, des extraits de romans, des tracts, des discours, des lettres et journaux intimes. Ces textes de grands auteurs classiques (Rimbaud, Rilke, Boris Vian) et contemporains (Marie N’Diaye, Delphine de Vigan), mais aussi de collectifs et d’anonymes expriment les rêves de cette jeunesse.
Émouvantes et vivifiantes, ces « lettres à la jeunesse » nous portent vers l’avenir.

mon avis personnel:

Ce recueil de textes, chansons, poèmes, page de roman... Nous montre qu'au fil des siècles, la jeunesse est le berceau de l'existence, le futur ce crée grâce à l'inculcation des jeunes. On voit que déjà au temps de Socrate, les jeunes étaient un sujet préoccupant, Zola appel la jeunesse, la résistance idem, les jeunes sont au cœur de la société humaine depuis toujours. La jeunesse forge notre futur. 
Oui il faut profiter du temps de sa jeunesse, mais pas au dépend de la morale, que les hommes et les femmes soient considérés de la même manière, oui à tout cela, mais dans le respect et la paix de l'autre.
Ce livre nous apprend beaucoup, il montre que rien n'a changé, que tout recommence sans arrêt, les vagues changements ne sont qu'illusoires, les libertés restrictives. Oui la jeunesse doit ouvrir les yeux, ne pas oublier le passé pour ne pas recommencer; parce que les jeunes de Chanteloup-les-vignes (2016) sont le futur de Jean Jaurès et pourtant leur texte reste similaire, rien ne change. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire