bonjour merci de venir me découvrir sur une autre plateforme
je garde toujours mon ancien blog


venez me découvrir aussi sur mon site de vente


merci et bonne navigation

merci de cliquer sur les ebuzzing :)

vidéo sponsorisé

mardi 12 février 2013

roman: Pussi la ptitous

bonjour bonjour
^^
l'an passé je vous avez dévoiler mon premier roman : Quand le silence prend la parole! 
où j'ai eu de très bonne critiques grâce a vous merci!!!!
cette année je vous propose une nouvelle fantastique que j'espère vous apprécierez :)

voici le premier chapitre de Pussi la ptitous

bisous et bonne lecture!!!!


1

Dans une terre proche mais inconnu de nous, vit un être, Pussi. Elle ne mesure qu’un millimètre, blonde et ne possédant que sept doigts en tout. Pourquoi ? Un instant. Sa chevelure ressemble à de fin fils de coton or, mais pour les ptitous c’est une chose extraordinaire, car cette matière est dure à avoir. Alors les ptitous veulent ces cheveux et prient continuellement Pussi de leur en donner un brin.

Pussi, très maligne, leur en donne toujours un en échange de quelque chose. La dernière dois, elle troqua un brin contre un pantalon – leurs pantalons sont fait avec des nervures de hêtre nouées entre elles par un fils d’araignée puis à la rosée quand celle-ci dort, sinon…mieux vaut ne pas imaginer- elle ne demande que ce dont elle a besoin.

Vous pensez surement que désormais, notre Pussi est chauve, car elle donna à chaque ptitous un brin qui sont au nombre de sept cents et elle en donne parfois plusieurs à certains. Or notre petite ptitous tiens son nom d’une étrange particularité, dès qu’elle donne un brin un autre survient dans la seconde.

Ce phénomène est due à la mère de Pussi qui raffolant de notre engrais, en avala d’énorme quantité pendant sa grossesse, mais cette friandise coûta les trois doigts de son enfant. Notre ptitous ne désir désormais qu’une seule chose, qu’aucun être sur terre ne peut lui offrir. Un chiffre égale à chaque main.

Un jour, un ptitous lui a fabriqué un doigt avec de la bave de crapaud chauffée et modelée, tenu ensuite par un élastique qui au matin se cassa et Pussi perdit son doigt. Alors cette petite être ne veut plus donner ses cheveux que chaque ptitous raffolent, elle se cloître désormais dans son caillou. Les ptitous demeurent dans les petits trous des cailloux qui sont aménagés de meubles fait en terre.

Le ptitous sont tristes, d’une part parce qu’ils n’ont plus de brin et aussi parce que leur amie Pussi ne sourit plus. Les êtres se réunirent un soir et décidèrent d’aller interroger Milleréponses, le plus anciens d’entre eux, qui demeurent à dix centimètres du village, dans une racine de sapin.

Seulement Grandcoeur fut choisis pour cette mission. Car un seul et unique ptitous n’est accueillit chez Milleréponses et que celui-ci ne fournit son aide que seulet si le demandeur ne réponde a une ultime question. Grandcoeur étant le plus sage et réfléchit fût choisis.

Il se mit en route au matin, n’emportant avec lui que trois grains de framboises -nourrissant par la texture sucrée et son jus vivifiant- et un bout de bois enflammé. 

15 commentaires:

  1. et bien on va suivre les aventures de pussi :) bonne soirée **

    RépondreSupprimer
  2. je lirai à tête reposée, je rentre de Paris fatigué ce soir;
    bonne soirée, Ynomra;
    bises;

    RépondreSupprimer
  3. ouiiiii je me souviens de ton premier écris ! tu les publies en livre?
    j'avais bien aimé ...ici j'attends un peu pour donner un avis .... mais ça commence bien :)
    je te souhaite une belle soirée

    ici froid mais sec .....

    bisous et a demain

    RépondreSupprimer
  4. comme quoi lorsqu'on est enceinte il faut faire attention à ce que l'on mange
    Pussi est assez maligne
    je te souhaite une excellente soirée

    ti bo créoles

    RépondreSupprimer
  5. ça donne envie de le lire...douce journée

    RépondreSupprimer
  6. Nous attendaons la suite avec impatience!Passes un bon mercredi,bisous*

    RépondreSupprimer

  7. encore frais ce matin, mais pas de gelée ni de pluie
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Armony

    Petit mercredi tout gris et en plus pas très chaud, pas très gentil.
    Allez ce n'est pas grave, on se lève du bon pied et on sourit.
    De toute façon ça ne changera rien de bouder
    Alors il nous faut choisir, on avance ou on renonce à se lever.
    Pour ma part je viens quand même te saluer
    Et te dire comme chaque jour que très belle est notre amitié.

    Je te souhaite une belle journée, j'espère que tu vas bien ou mieux !

    Ton amie lolli

    RépondreSupprimer
  9. coucou,
    de jolis mots pour raconter... conter... j'aime !
    belle journée à toi

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Armony

    Heureuse saint Valentin
    Tous les amoureux en ce jour si heureux
    Verront refleurir au fond de leurs yeux
    Une douce mélodie d'amour
    Dans leur cœur de velours

    C'est ce que je souhaite à tous les couples aujourd'hui.

    Donc à toi si tu es concerné.

    A ceux dont la vie n'a pas laissé le temps de continuer à s'épanouir encore un peu près de celle ou celui tant aimé et pour différentes raisons, tout mon amour de femme et de compagne pour soutenir ton cœur brisé ou essuyer les larmes que parfois la vie impose si durement.

    Un doux jeudi pour tous et pour toi de ton amie Lolli

    RépondreSupprimer
  11. coucou
    bonne saint valentin
    bisous *****

    RépondreSupprimer
  12. passe une belle et douce journée



    Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

    Don Juan aux enfers

    Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine
    Et lorsqu'il eut donné son obole à Charon,
    Un sombre mendiant, l'oeil fier comme Antisthène,
    D'un bras vengeur et fort saisit chaque aviron.

    Montrant leurs seins pendants et leurs robes ouvertes,
    Des femmes se tordaient sous le noir firmament,
    Et, comme un grand troupeau de victimes offertes,
    Derrière lui traînaient un long mugissement.

    Sganarelle en riant lui réclamait ses gages,
    Tandis que Don Luis avec un doigt tremblant
    Montrait à tous les morts errant sur les rivages
    Le fils audacieux qui railla son front blanc.

    Frissonnant sous son deuil, la chaste et maigre Elvire,
    Près de l'époux perfide et qui fut son amant,
    Semblait lui réclamer un suprême sourire
    Où brillât la douceur de son premier serment.

    Tout droit dans son armure, un grand homme de pierre
    Se tenait à la barre et coupait le flot noir,
    Mais le calme héros, courbé sur sa rapière,
    Regardait le sillage et ne daignait rien voir.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Armony

    Je me demande ce que je vais te dire ce matin, je ne trouve pas mes mots.
    Je me suis levée un peu trop tôt.
    Alors je te souhaite une bonne journée en espérant que ce soit un cadeau.

    J'avoue ce n'est pas très expressif, mais j'ai les deux pieds dans le même sabot.
    Je m'en retourne donc au boulot pour arrêter de dire tous ces mots.

    Je suis d'humeur comique, il faut en faire ton crédo.

    Bonne journée bien au chaud avec mon amitié passée au plumeau.

    Ton amie Lolli

    RépondreSupprimer
  14. parfois,j'ai envie aussi d'écrire mon propre roman et avec mes propres mots qui sont parfois drôle....

    RépondreSupprimer